Sélectionner une page

Life ONG aide les populations des pays en voie de développement pour l'accès à l’eau potable

Life ONG est une organisation non gouvernementale crée en 2009. Elle possède le statut d’association de loi 1901 et intervient majoritairement dans les pays en voie de développement en Afrique subsaharienne mais également en Asie, en Thaïlande, au Cambodge, en Indonésie, en Haïti, au Liban et en France. Son siège social se situe en France. L’équipe est composée de 8 collaborateurs qui travaillent à temps complet. Elle est renforcée par l’action de nombreux bénévoles et plus de 25 000 donateurs sans qui tous ces projets ne seraient pas possibles et réalisables. 70 collaborateurs à l’étranger relaient l’action de Life dans la réalisation de ses projets de développement à travers le monde. Elle apporte son soutien, son expérience et son expertise logistique dans l’accès à l’eau potable avec la construction de puits et la plantation d’arbres pour lutter contre la déforestation et préserver l’environnement. Life ONG développe le bien vivre ensemble entre les différentes communautés et les populations.

Toute l’équipe de Life veille à respecter la diversité culturelle, religieuse et sociale de chaque membre d’une population. Et intervient particulièrement auprès des femmes et des enfants, premières victimes de ces situations de précarité sociale dans ces pays en voie de développement.

Life ONG fourni les premiers moyens de survie dans les situations d’urgence. Elle apporte une aide alimentaire mais son activité principale est la construction de puits d’eau potable. Alors quels sont les principaux acteurs dans un projet Life ONG ? Quelles sont les principales étapes d’un projet de développement ?

La construction des puits villageois

Chaque projet est mis en place autour d’un partenariat entre Life ONG et un partenaire terrain qui a signalé un besoin d’accès en eau potable. Pour qu’un projet réussisse, il faut que chaque rôle soit bien déterminé et que chacun accomplisse les tâches qui lui sont affectées. Chaque projet est composé d’une équipe dédiée au siège, d’un partenaire terrain, de la communauté locale et des donateurs.

Il y a 4 principales phases dans un projet de développement :
La préparation du projet, le chantier, l’autonomisation de la communauté et enfin l’évaluation. Ces 4 étapes sont essentielles. Le but est d’amener les populations locales à l’autonomie. Le puits villageois permet aux populations dans le besoin d’accéder à l’eau potable de manière durable.

Dans de nombreux pays en voie de développement l’eau est souillée. Les populations locales consomment tout de même cette eau non potable et cela entraîne des pathologies graves dont les conséquences sur la santé et particulièrement celles des enfants sont terribles.

Il est important d’avoir une vision globale d’un projet de développement et de dépasser la situation d’urgence. Life ONG a particulièrement conscience de cela. C’est pourquoi son programme d’aide au développement est conçu de manière globale et intègre de nombreuses composantes pour créer un cercle vertueux pérenne dans le temps. Il comprend un volet éducatif, l’accès à l’eau potable en zone rurale, le développement de sources d’énergie accessibles au plus grand nombre comme l’énergie solaire.

Life ONG est particulièrement fière de pouvoir développer des activités qui vont permettre aux populations locales de gagner un revenu descend, de gagner en autonomie financière et de faire vivre leurs familles dans de meilleures conditions. Ces revenus permettent de développer de manière globale, sociologiquement et économiquement l’ensemble des populations.
La force de Life ONG est la capacité qu’ont le siège et le partenaire terrain à communiquer tout le long du projet.

Le succès et la pérennité dans le temps

L’ONG quitte le terrain de construction du puits uniquement après s’être assurée que la pompe fonctionne bien et après avoir fait valider les tests de potabilité. L’évaluation du projet s’effectue après 6 mois, 1 an et demi et après 3 années d’utilisation par la population.

Life ONG a conscience que pour qu’un projet de développement aboutisse, fonctionne et engage l’ensemble de la population, il faut impérativement que chaque membre de la communauté ait un rôle bien défini et sente qu’il fait vraiment partie de ce projet.

En effet, de nombreux projets d’organisations non gouvernementales n’aboutissent pas ou ne sont pas viables dans le temps. Life ONG a su tirer des leçons de son expérience sur le terrain et auprès des populations. La plupart des projets de construction n’aboutissent pas ou ne sont pas pérennes car ils ne sont pas pensés avec le concours des populations locales.

Que ce soit pour une construction de puits traditionnels, de puits mécanisés ou de forages solaires avec château d’eau, l’organisation non gouvernementale a développé un programme de formation auprès des populations locales. Elle a défini des postes clé pour que le projet de construction de puits continu à exister et à fonctionner une fois que l’équipe n’est plus sur place.Elle a créé le poste de fontainier, l’élément clé dans la réussite du projet.

Après avoir sensibilisé la population aux bonnes manières d’utiliser le point d’eau crée, c’est le fontainier qui est chargé de gérer les réparations du puits et de l’entretenir. Son rôle est absolument primordial.

Les plantations d’arbres et le programme Sapousse

Life ONG permet aux donateurs de compenser leurs empreintes carbone en plantant un arbre pour seulement 2 euros et de lutter ainsi contre la déforestation en Indonésie. C’est principalement la production d’huile de palme qui entraîne ces conséquences écologiques désastreuses pour ce pays. Planter un arbre est porteur de sens et permet de créer une activité économique sur place créatrice d’emplois notamment dans l’écotourisme.

Ces arbres permettent de préserver l’écosystème local, la biodiversité et le bien-être des populations locales. Les donateurs peuvent se rendre sur place pour constater les effets bénéfiques sur l’environnement de leur don.

Quel est le rôle du don’acteur ?

 

Aujourd’hui, 99% des ressources financières de Life ONG viennent de la collecte de dons privés.
Le donateur peut devenir un don’acteur. Il a la possibilité s’il le souhaite de venir sur le terrain apporter son aide aux populations et devient ainsi pleinement acteur dans son acte de solidarité. Life ONG se réjouit chaque jour de l’engagement des donateurs pour tous ces projets de développement. L’ONG a constaté que le don et plus particulièrement la manière de donner a changé. La personne qui fait un don ne se contente plus de faire confiance à l’organisation à qui elle donne son argent mais veut participer à l’effort commun. Le président de Life insiste sur le fait que le donateur doit donner en confiance mais également en connaissance. Internet permet d’informer les donateurs quasiment en temps réel grâce à la diffusion de vidéos et de photographies sur les différents réseaux sociaux de Life ONG.
Le numérique a permis de faciliter la collecte de l’argent en communiquant de manière plus efficace et plus ciblée sur les réseaux sociaux.

Life ONG a besoin de la solidarité de chacun d’entre nous pour mener à bien ses différents projets de développement. Elle continuera ses efforts jusqu’à ce que chaque enfant des populations défavorisées puisse accéder à une eau potable pour pouvoir grandir dans les meilleures conditions et bénéficier d’un avenir meilleur.